Résumé

Ce soir, dans un village tamoul du sud de l’Inde, l’assemblée des Parias est réunie. Seuls les hommes siègent – les femmes sont juste tolérées, debout et pourvu qu’elles ne fassent pas de commentaires. Or se taire est impossible, quand elles entendent le verdict humiliant qui frappe la jeune et innocente Mariyammâ. Mais comment s’opposer au pouvoir des puissants – les hommes -, et comment faire entendre, au sein même du groupe au plus bas de la hiérarchie sociale, la voix des femmes, en l’occurrence de la justice ? Dans ce tableau truculent d’un quartier villageois comme tant d’autres, à ceci près que les Parias y sont chrétiens, les femmes tiennent le devant de la scène, de Grand-mère Vellaiyammâ à la Fille-aux-yeux-de-khôl, de la vieille Sammouga, querelleuse patentée, à Pêtchi la divorcée. Elles sont les héroïnes obscures des événements quotidiens qui transforment l’Inde profonde, à l’heure où le vieux système des Intouchables craque, mais où persistent les rapports de pouvoirs et les modes de pensée que commandent la caste, l’argent, et la vieille domination masculine. En attaquant l’ordre social, Bama privilégie une langue directe, vive et verte, où les dialogues expriment la violence et la rage, la résignation et le courage, mais aussi la drôlerie, qui animent ces femmes de l’Inde profonde. 

L’Aube, une maison d’édition
engagée et passionnée.